Option rafraichissement

Pensez aussi au confort en été

Un plancher chauffant avec une chaufferie basée sur une pompe à chaleur géothermique permet également de rafraichir l'habitation sans nécessiter l'ajout de climatiseurs d'où un gain de confort tout en évitant le coût, l'encombrement et le bruit des climatiseurs.

Nota : cette option est également compatible d'une rénovation sur plancher chauffant ou moyennant l'ajout de ventilo-convecteurs. Sur ventilo-convecteur, le forage remplace le compresseur d'une climatisation et permet donc un rafraichissement significatif presque sans consommation d'électricité.

Pour cette fonction de rafraîchissement, il existe 2 techniques suivant les fabricants de pompe à chaleur :

Le "geo cooling" consiste à court-circuiter la pompe à chaleur au moyen d'un simple échangeur de chaleur et donc à utiliser directement la fraîcheur du sol du sous-sol (17 à 21 °C) pour rafraichir l'eau du plancher chauffant ou des ventilo-convecteurs. Cette solution est très économique à l'usage car le compresseur de la pompe à chaleur est éteint. Cette technique est bien adaptée aux installations avec capteurs verticaux ou sur nappe phréatique car le sol reste frais toute l'année. C'est la solution retenue par Viessmann et que "Bio-énergies diffusion" a sélectionné. 
Nous avons plusieurs références avec 1 ou plusieurs forages raccordés à des ventilo-convecteurs (sans aucune PAC) afin d'installer une climatisation totalement écologiques. Cela est utilisé en rénovation aussi bien chez des particuliers que pour des batiments tertiaires comme les crèches.

Le "active cooling" consiste à inverser les sources primaire et secondaire de la PAC par un jeu de vannes externes sans inverser le circuit frigorifique. Cela permet de faire fonctionner la PAC de façon optimale car son mode de fonctionnement interne est identique en toute saison et donc optimal en toute saison. Viessmann, avec la Vitocal 300G et sa nouvelle régulation WO1C permet cette fonction et même de passer du geo cooling (ou free cooling) à l'active cooling suivant la charge thermique et le besoin de rafraîchissement. Il n'y a pas, à notre connaissance, d'autre régulation sur le marché permettant cette optimisation de la fourniture de froid, sans ajouter des options de régulation externes à la PAC.

L'inversion de cycle : la pompe à chaleur va refroidir l'eau du plancher chauffant comme dans un réfrigérateur ou un climatiseur. Cette technique consomme plus d'énergie car le compresseur de la pompe à chaleur fonctionne en été comme en hiver et de façon déoptimiser dans au moins l'un des cas. Une pompe à chaleur ne pouvant pas être optimisée à la fois pour l'hiver et l'été, le mode été est moins performant et présente un risque de vieillissement prématuré du compresseur. Peu de PAC haut de gamme utilise l'inversion de cycle à cause des problème de vieillissement prématuré et des performances modestes.

La thermo-frigo-pompe : Il s'agit d'un montage hydraulique particulier avec un ballon tampon chaud et un ballon tampon froid qui permet de produire du froid toute l'année de façon très économique.

Eviter la condensation

Lorsque qu'une surface (le sol) est froide et que l'air est humide, il y a condensation sur le sol, ce qui peut provoquer des glissades non contrôlées sur les carrelages ou abîmer un parquet.. A toulouse en "free cooling", la température du sol n'est pas suffisamment froide pour générer de la condensation. En revanche l'"active cooling" est à éviter sur un plancher chauffant/rafraîchissement.Le DTU indique que la T° de départ plancher doit être supérieure à 18°C pour éviter la condensation, ce qui se fait naturellement avec des sondes géothermiques à Toulouse. Si le sous-sol est plus froid (montagne ou nord de la France), une vanne mélangeuse permettant d'écreter la T° à 18°C est nécessaire.

Les forages peuvent également être utilisés en relation avec de ventilo-convecteurs pour un rafraîchissement efficace en absence de plancher chauffant/rafraîchissant.