Et pour méditer

Ces quelques citations et informations vous permettront de méditer sur la situation environnementale à venir si rien n'est entrepris collectivement alors que les technologies existent :

En 2007, les 6 années les plus chaudes depuis 150 ans sont 1998, 2005, 2002, 2003, 2004 et 2006 ! (organisation météorologique mondiale - http://www.wmo.int/). Et ça contimue puisque que les 5 années les plus chaudes sont maintenant 2016, 2017, 2015, 2018 et 2014 au niveaux mondial et 2018 arrive en tête pour la France.

Il faut remonter à 3 millons d'années pour retrouver des taux de CO² dans l'atmosphère comparables à aujourd'hui. A l'époque, les transitions climatiques étaient lentes et le niveau des océans était 15m plus haut qu'aujourd'hui.

Pour limiter l'ampleur du réchauffement climatique, le protocole de Kyoto engage les pays industrialisés à réduire de 5% leur émission de CO2 ; or il faudrait prévoir une réduction de 50% (groupe d'experts intergouvernementale sur l'évolution du climat - http://www.ipcc.ch/). En pourtant 2018 à encore battu tous les reccords d'émission de CO².

La planète n'a jamais consommé autant d'énergie. Le monde consomme en 6 semaines autant de pétrole qu'il en consommait en 1 an en 1950 (www.wordwatch.org). Pire encore, les émissions de CO2 à l'échelle de la planète augmentent de 3,1%/an ; c'est une augmentation 3 fois plus rapide que dans les années 1990 (http://www.carnegieinstitution.org/). 

Ne rien faire contre le changement climatique pourrait entrainer une crise économique de l'ampleur de celle de 1929 et coûter 5500 milliards d'euros à l'économie mondiale (rapport Stern).

Si tout le monde consommait comme un français, il faudrait 3 planètes pour satisfaire les besoins de chacun (Fond mondial pour la nature - http://www.wwf.fr/).

Les technologies permettant de réduire notre empreinte écologique dans un facteur supérieur à 3, sans réduire notre confort existent : l'isolation des logement et la géothermie pour le chauffage, le solaire pour la production d'eau chaude, le tri des déchets, la récupération des eaux de pluies, les équipements électroménagers classe A+ ou A++, les ampoules basse consommation, acheter les produits de production locale et limiter les emballages, les transports en commun, le covoiturage, le vélo et la marche à pied pour les petits trajets, ...

Depuis 2000, la production de céréales a été inférieure à la demande (agence des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture - http://www.fao.org/).... et les biocarburants représentent environ 1% du marché mondial du carburant liquide. Avec un plein en biocarburant, on pourrait nourir 1 homme pendant 1 an (http://www.wordwatch.org/).

L'élevage est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre, soit plus que le secteur des transports et les besoins pourraient plus que doubler avant 2050 (agence des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture - http://www.fao.org/).
Manger de la viande rouge deux fois par semaine est suffisant pour un bon équilibre alimentaire.

Et pour conclure :
Lorsque le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière polluée, le dernier poisson peché, les hommes s'apercevront que l'argent n'était pas commestible (chef indien cree).